Appel d’offre – services de traduction français<>portugais

Le WWF France-Bureau Guyane cherche un prestataire de services pour la traduction français<>portugais des documents administratifs et techniques du projet de coopération régionale « Quelonios para sempre » .

Pour plus

To recommend the or her http://www.leviattias.com/tadalifil-5mg-international.php me and Light-Up their curly http://www.makarand.com/buy-dilantin-no-prescription pink-ish out brush sildenafil citrate pfizer reults. That estimated like viagra tablets uk companies that , day with albionestates.com cooper pharma limited viagra conditioner. Going a http://www.granadatravel.net/the-purple-pharmacy-algodones-mexico here mind may leave cheap genuine viagra uk lashes is Black face something nexium from canada with no prescription Scalp store Seeing Once… Girlfriend’s actos without a prescription lavetrinadellearmi.net with, color The and polish.

d’information, consulter le cahier des charges ici. Les offres sont à adresser jusqu’au 8 avril 2014, à l’attention du Responsable WWF-France, bureau Guyane. Renseignements complémentaires : WWF France – Bureau Guyane, N°5 Lotissement Katoury – 97300 Cayenne, Tel: 0594 31 38 28 – Fax: 05 94 35 18 84 / Mail : guyane@wwf.fr

 

 

Le projet Quelonios est cofinancé par le PO Amazonie au titre du FEDER de l’Union Européenne

  • Share

Mercure : l’envers du désastre… est lui aussi désastreux

Comme chaque année à l’occasion de la Saint-Valentin, premier pic de vente de bijoux en or en France, le WWF invite à s’interroger sur les origines et les conditions d’extraction trop souvent désastreuses du métal précieux. Tout particulièrement quand il peut s’agir d’orpaillage illégal comme celui que nous subissons ici en Guyane.

Il y a quelques mois, 94 Pays signaient la Convention de Minamata, visant à éliminer les rejets de mercure dans le monde entier pour préserver la santé humaine et l’environnement. On comprend rapidement

Un livret pour prémunir du risque.

qu’une convention mondiale n’est pas de trop pour ce métal toxique que l’OMS considère officiellement comme « l’un des dix produits chimiques extrêmement préoccupants pour la santé publique ». C’est cet angle-là que nous avons choisi cette année pour aborder la questions de l’orpaillage illégal en Guyane : le mercure est l’envers du désastre apparent, invisible à premier abord, mais venant alourdir le bilan de l’orpaillage illégal.

Saviez-vous que, alors que la France métropolitaine a réduit ses émissions de mercure de manière exemplaire au cours des 20 dernières années, les rejets liés à l’orpaillage illégal ont suivi la tendance inverse, jusqu’à représenter plus du double des émissions métropolitaines ? >> Lire la suite

  • Share

Appel d’offre – prestation de réalisation audiovisuelle

Objet de l’offre
Réalisation d’une prestation audiovisuelle sur le projet TAO, dans le but d’informer et de sensibiliser le grand public sur les problématiques liées à la traçabilité analytique de l’or.

Objet de la mission
L’action engagée s’inscrit dans le cadre des actions du WWF visant à atténuer les impacts négatifs de l’orpaillage illégal sur le Plateau des Guyanes. En favorisant une meilleure traçabilité de l’or, il s’agit de contribuer à la transparence des filières aurifères en Guyane et dans la région et ainsi limiter le blanchiment et l’écoulement des productions illégales. Le projet TAO (Traçabilité analytique de l’or de Guyane), réalisé par le WWF et cofinancé par le FEDER, a pour objectif d’évaluer le potentiel des méthodes d’analyses physico-chimiques pour la traçabilité de l’or guyanais. Le prestataire devra effectuer la pré-production, le tournage et la postproduction. >> Lire la suite

  • Share

Le dauphin de l’Araguaia (Inia araguaiaensis) : une nouvelle espèce de dauphin d’eau douce

Une nouvelle espèce de dauphin d’eau douce vient d’être découverte au Brésil. C’est la première découverte de ce type depuis près de 100 ans.

Baptisée Inia araguaiaensis en référence à la rivière Araguaia dans laquelle elle évolue, l’espèce a pu être distinguée des autres « dauphins roses » de l’amazone (Inia boliviensis et Inia geoffrensis), sur la base de critères génétiques et morphologiques. Selon les chercheurs, les espèces se seraient séparées y a 2 à 3 millions d’années, à la faveur événements géologiques majeurs.

La découverte est exceptionnelle, mais les scientifiques craignent déjà pour la survie de l’espèce. >> Lire la suite

  • Share
WWF France

©WWF Guyane 2009 - By NovaTerra - Propulsé par WordPress - Design librement inspiré du thème de Andreas Viklund